Archives pour 17 avril 2012

Alors, c’est quand, les élections?

- 17 avril 2012

escsargot

La frappe de l’UPAC, l’escouade-escargot anticorruption québécoise qui n’en finissait plus d’enquêter, c’est une bonne nouvelle pour les libéraux. Enfin, doit-on se dire aux tables du Continental, un gros poisson. Quelque chose qu’on pourra lancer au visage de Pauline Marois quand, en campagne électorale, elle voudra critiquer l’inaction du gouvernement contre l’industrie de la corruption…

D’ailleurs, à mon humble avis, une fois le dossier étudiant réglé, la seule question qui restera à poser est celle-ci: «C’est quand les élections?» On raconte, en coulisses, que les journalistes seront dans les autobus le 9 mai… Pour un vote le 11 juin.

Comme dirait François Legault: on verra!

Mais revenons à nos poissons: même si Tony Accurso faisait la gueule devant les caméras de télé en filant vers sa Mercedez, on est pas prêt d’entendre un son sortir de sa bouche cousue de millionnaire des contrats publics. Accurso ne sera pas défendu par les missionnaires de l’aide juridique et avant qu’on sache de quoi il est vraiment coupable, les élections auront eu lieu et la commission Charbonneau aura renouvelé son loyer…

L’escouade-escargot a aussi pris dans ses filets des éperlans de la politique, ne restent qu’à attendre les bronzés municipaux qui n’étaient pas de retour de vacances…

Par exemple, Louis-Georges Boudreault, 77 ans, on n’est pas près, lui non plus, de l’entendre déballer son sac de vieux routier des coulisses… Et parions qu’il aura l’air d’un bon grand-papa, qu’on ne le trouvera coupable de rien, ou de si peu que, pour des raisons humanitaires, on préférera lui donner un phoque thérapeutique… Le CHSLD, c’est en général pire que la prison, surtout le menu…

Pareil pour les figurants Leroux et De Maisonneuve qu’on a tenté de lier uniquement au PQ mais qui ne sont, en vérité, que des groupies professionnels, des tétards dans la mare politique, qui donnent à tout un chacun, comme à la roulette du casino, dans l’espoir que la petite bille finisse par s’arrêter sur la bonne couleur…

J’ai bien aimé la sortie, plutôt énergique, d’Amir Khadir, les lunettes sur le bout du nez, comme le professeur Tournesol scandalisé…

khadir

«C’est une très grosse prise, a-t-il dit. Il était important, devant l’indignation de la population, que M. Accurso soit au moins traduit devant la justice».

«Je rappelle, pour les besoins de la cause, que plusieurs de ceux qui ont été épinglés, c’est-à-dire M. Accurso et ses associés, ont contribué, au cours des dernières années, plusieurs dizaines de milliers de dollars aux caisses électorales du Parti libéral du Québec et du Parti québécois», a-t-il ajouté.

Évidemment, Québec solidaire ne peut être soupçonné de rien de pareil, et surtout pas d’abus d’influence. Du moins pas hors des HLM contrôlés par le FRAPRU…

J’ai beau surveiller sans relâche les nouvelles, surtout les mauvaises, pas le moindre lien à faire entre le monde des affaires et Québec solidaire.

C’est surprenant ça. Les gens d’affaires, d’habitude, se collent à tous les partis politiques. Mais j’ai pas trouvé autre chose que des fonctionnaires, des ex fonctionnaires, des agents communautaires, des profs, etc. Personne de chez Roche ou de Dessau.

J’ai déjà vu un cadre du parti chez Wal-Mart mais j’ai pas trouvé le nom du gérant parmi les donateurs de QS…

Enfin bref, tout cela étant dit, je crois qu’il y aura bientôt des élections. L’avance du PQ, elle n’est pas aussi solide qu’on le croit; QS grignote ses appuis. L’écrasement de la CAQ n’est pas encore fatal. Et l’anéantissement des libéraux, alors ça, moi, j’y crois pas du tout.

Ils sont toujous sous-estimés, les libéraux. Vous pourriez en avoir un devant vous et croire que c’est un péquiste. Ou un caquiste. Vous ne le savez peut-être pas mais même votre voisin est peut-être libéral, même si c’est un fonctionnaire.

Votre cousine aussi, la voisine également, ce pourrait être deux libérales, une fois dans l’isoloir…

Rappelez-vous, à chaque élection, c’est pareil. On les donne pour morts mais, comme dans la légende, on dirait que le cimetière vote libéral…