Les vrais riches sont méconnus

- 29 septembre 2012

marceau

On peut avoir l’air gentil et être parfaitement démagogue. Le nouveau ministre des Finances, Nicolas Marceau, l’a démontré cette semaine en promettant de ne « pas augmenter l’impôt des Québécois ». Il a plutôt promis de « transférer » le milliard attendu de la Taxe santé sur le dos des « plus nantis ».

Inconsciemment, M. Marceau nous porte à croire que les 140 422 contribuables visés, ceux qui sont déjà rasés de près par le fisc, ne sont pas des Québécois comme les autres. En abuser semble autorisé puisque la majorité applaudit…

Prof d’économie à l’UQAM, M. Marceau ignore peut-être la triste réalité québécoise; les vrais riches ne sont pas ceux auxquels il pense. Les mesures qu’il destine aux « plus nantis » ne nuiront pas vraiment aux véritables richards mais aussi, et surtout, aux « moins nantis », c’est-à-dire à des centaines de milliers de personnes qui comptent sur leurs épargnes pour avoir droit à une retraite décente.

M. Marceau lui-même n’a pas ce genre de soucis. Comme tous les profs d’université, il profitera un jour d’un régime de retraite soutenu par des fonds publics, à l’abri de la turbulence des marchés financiers. Ils sont nombreux, et discrets, les privilégiés dans cette situation.

Classe à part

En s’attaquant aux supposés « bien nantis », il ignore les problèmes de la majorité des Québécois. La plupart des contribuables, surtout ceux du privé, n’ont pas droit à un régime de retraite; les centaines de milliers de travailleurs autonomes n’en ont pas.

Au privé, il faut constituer soi-même son fonds de retraite si on ne veut pas finir ses jours dans la pauvreté avec pour seule pitance l’allocation de la Régie des rentes.

Or, le projet du PQ de taxer les revenus de placement ou les gains en capital (sur la vente d’un chalet, par exemple) aura un effet désastreux sur la retraite de centaines de milliers de personnes.

Les recherchistes du PQ, ceux qui ont proposé à Pauline Marois l’abolition de la taxe santé au printemps dernier, ne savent sans doute pas que les vrais riches sont ailleurs.

Je suis tombé récemment sur un document syndical très instructif. En voici les grandes lignes : à salaire égal, un travailleur du privé ne pourra jamais s’offrir une retraite comparable à celle garantie aux employés de l’État. Même s’il mettait de l’argent de côté toute sa vie, il n’y arrivera pas.

Exemple concret

Quelqu’un qui, par exemple, mettrait 6 500 $ par année dans un REER durant trente ans sera incapable d’obtenir des rentes comparables à celles garanties aux syndiqués d’Hydro-Québec.

Avec un salaire de 85 000 $, un syndiqué d’Hydro pourra empocher 60 000 $ par année jusqu’à la fin de ses jours. Un travailleur du privé devra mettre plus de 1,5 million de côté pour obtenir la même chose. Ceux qui en seraient capables sont très peu nombreux. Quant aux autres, le fardeau fiscal handicape sévèrement leur capacité d’épargne.

Si le gouvernement taxe davantage les « dividendes » ou les gains en capital, il ne fera donc pas mal aux vrais « riches » mais à des centaines de milliers de petits épargnants. C’est pourtant ceux-là que la publicité gouvernementale invite à épargner pour la retraite!  Ça sert à quoi d’épargner si c’est pour être taxé encore plus?

1,5 million

Se doter d’une retraite décente devient de plus en plus difficile et ce sera bientôt réservé à une minorité privilégiée et aux fonctionnaires.

Le bulletin d’information du Syndicat des professionnels d’Hydro-Québec explique clairement les choses. Un travailleur du privé qui mettra 6 500 $ par année durant trente ans accumulera environ 200 000 $. Ajoutons 25 000 $ en intérêts, même si les marchés ne sont plus ce qu’ils étaient.

« Malgré tous ses efforts, il sera pau vre au moment de la retraite », lit-on encore. Son REER sera à sec en moins de cinq ans s’il devait dépenser 60 000 $ par année comme un retraité de l’État.

Le même document précise aussi qu’un employé d’Hydro-Québec profite d’un régime de retraite huit fois plus généreux, qui vaudra « bien au-delà de 1,5 million après 30 ans et sans avoir à y investir autant d’argent ». Pareil ailleurs dans l’administration publique.

Les travailleurs du privé, ceux dépourvus d’un régime complémentaire comparable, doivent se contenter des 17 000 $ que procurent au mieux les Régimes des rentes du Québec et du Canada. Ils sont pauvres, disons-le.

pib

Le vieillissement de la population mettra de plus en plus en évidence une véritable fracture sociale : ceux qui ont une retraite décente et les autres.

Le problème, c’est que M. Marceau fait comme les autres avant lui : quand il regarde le budget, il n’est pas d’emblée intéressé par des soustractions dans la colonne des dépenses. C’est encore et toujours de la colonne des revenus que viennent les « solutions ».

Une chose est sûre et prévisible. Les décisions que nos élites refusent de prendre depuis des années ne resteront pas éternellement sans conséquences. Débureaucratiser sera indispensable au maintien de la qualité de vie de la majorité.

Abonnez-vous à cet article

484 commentaires

  1. Huguette dit :

    Pascal Engel dites moi ou je m’enbourbe?

  2. Huguette dit :

    Carole,je ne trouve pas votre Éric Grenier sur Canoé

  3. Carole C. dit :

    Huguette

    Cliquez sur les blogues, c’est le blogue de Jobboom, c’est vrai ce n’est pas son nom qui apparaît en premier je crois.

  4. Carole C. dit :

    Roger Lafontaine

    « Le nouveau gouvernement dénonce la mauvaise gestion du PLQ comme le PLQ l,avait fait en 2003. »

    Le PQ a effectivement trouvé une petite surprise… mais il dit qu’il garde les mêmes cibles.

    Je pense que lorsqu’un gouvernement prend place, et qu’il a des surprises, il ne peut pas les taire non plus, tous partis confondus…

    C’est vérifiable tout ça, en plus!

  5. Marc Pelletier dit :

    @ Carole C,

    Merci pour ta réponse : ce ne pourrait être plus clair.

  6. emile lafreniere dit :

    Carole:A chaque fois que des élus fonty l’objet d’enquete tu sautes aux conclusions et tu es prete a les dévorer tout rond.Pourrais-tu au moins prendre le temps de savoir ce qu’il en est.Parce qu’as crier tout de suite tu peux etre obligés de ravaler.
    Prends le temps de lire mon commentaire concernant les vérificateurs généraux verus les élus.Tu comprendrais mieux qu’il vaut peut etre mieux de ne pas etre aussi rapide sur le crache-venin.

  7. Nicolas larouche dit :

    @carole c

    Le PQ à lui même laissé un déficit au PLQ en 2003, alors ne pensez-vous pas qu’il ne s’attendait pas à cela de la part du PLQ?

  8. Huguette dit :

    Merci Carole.très intéressant.

  9. Pascal Engel dit :

    @ Huguette : je n’ai pas a m’expliquer, c’est a toi de denouer l’enigme.

  10. Roger Lafontaine dit :

    L’automne, les feuilles tombent et cette année, nouveau phénomène, les maires corrompus tombent aussi.

    Sauf que ceux ci ne logeront pas dans le bac à composte.

    Je souhaite qu’ils paient cher leurs arrogance et leurs mépris.

  11. Mario Goyette dit :

    On a trouvé un mammouth congelé en Sibérie!
    Et il a décidé de se présenter à la course à la chefferie libérale du Québec.

  12. Pierre-Luc Tremblay dit :

    Carole:

    Moi ce qui m’énerve au plus au point, c’est que le PQ est coincé avec un lègue financier désastreux des libéraux qui n,ont seulement ont creusé la dette du Québec à un niveau record mais ont également laissé un déficit caché de 1,1 milliards. Le PQ a l’odieux de devoir atteindre l’équilibre budgétaire et respecter ses engagements avec des conneries qui ne sont même pas de sa faute. La même chose est arrivé au président Obama. Bush a laissé les états-unis dans le trou mais c’est Obama qui doit porter le fardeau de tout régler ça. C’est injuste. C’est tellement facile de dépenser de l’argent qu’on a pas et hypothéquer l’avenir des jeunes comme moi au lieu d’être pragmatique et contrôler ses dépenses.

  13. lpb dit :

    Gentilly , pas de problemes , les emploies seront relocalisés…….

    une bonne partie du probleme societaire Québécois provient de cette ciboire de mentalité du camouflage..plus besoins…dehors calv , pas sorcier ca.

  14. Manu dit :

    Je ne sais pas si qq1 a deja soulevé…
    Mais les vrais riches…sont les gens qui n’ont pas de dette…et qui peuvent se permettre d’acheter des iPhone 5…ou autre inutilité.

  15. Luc dit :

    Sans vouloir s’engager dans une chasse aux sorcières, dernièrement sur le net circulait une question à savoir quel serait en fait en proportion la masse salariale de ce fameux 4% de québécois gagnant plus de $130,000 annuellement. Un article récent d’un quotidien et ce à partir d’un rapport de fiscalité datant de 2009 publié par l’IRIS, laisse entendre que 92,000 québécois auraient déclaré des revenus pour cette année de l’ordre de $29 milliards…….
    Un certain M.Pépin, chercheur de l’IRIS, semble ne pas en revenir du tollé actuel soulevé par les nouvelles mesures fiscales qui à son sens semblent justifiées et justifiables………Celui-ci cite notamment le cas de la France où un nouveau palier d’imposition a été créé dans les années 80 et où le gouvernement a pu récupérer $4,2 milliards dans les coffres de l’État………..
    Le chercheur de l’IRIS fait également remarquer que les contribuables les plus fortunés ont vu leurs charges fiscales réduites de façon signifiante ces 10 dernières années ( sous le dernier régime libéral….? )…..
    Un contribuable qui gagne actuellement $150,000 peut compter sur $10,000 de plus par année qu’il y a 10 ans. Un contribuable gagnant $300,000 peut lui retrouver $15,000 de plus par année qu’il y a 10 ans……..

    Par cette nouvelle mesure fiscale, le PQ je crois ne veut pas bouffer du riche, il veut déserrer quelque peu le noeud de fin de mois de la classe moyenne………Parfois, le changement, c’est d’y aller avec fermeté mais dans la souplesse……….faut dire qu’avec les dernières années du régime libéral, on a été plutôt habitué au contraire…….y aller avec mollesse mais dans la rigidité………

  16. sososo dit :

    Hey Pierre-Luc Tremblay……c’est pas tout le monde qui est débile à temps plein ici!

    Le PQ à décider d’abolir la taxe santé……1.6 milliards, pas le PLQ
    Le PQ à décider d’instaurer un nouveau programme pour les ainés de 500 millions sans avoir les revenus pour…pas le PLQ.
    Le PQ à décider de canceller la hausse des frais scolaire, 300 millions…pas le PLQ
    Le PQ à décider de maintenir tout de même la bonification des prêts et bourse sans y inclure la hausse des frais….d’autre centaines de millions pas le PLQ
    Le PQ à décider de fermer en cowboy Gentilly 2….avec un trou de 1,6 milliards qu’ils avaient pas prévu…c’est pas le PLQ ça.
    Le PQ vient de décider de chambarder l’échangeur Turcot, retour à la table à dessin avec les coûts que ça engendre….c’est pas le PLQ ça

    Et à peine un petit mois au pouvoir!!!

  17. mastoc dit :

    Le chroniqueur de droite préfère toujours que ce soit la minorité qui applaudisse plutôt que la majorité.

  18. ginette gazaille dit :

    On parle du sauvetage de 800 emplois bien rémunérés en rénovant Gentilly-2. Mais ce n’est pas seulement ces emplois qui sont menacés, il y en a le double en sous-traitance. Les employés d’Hydro-Québec vont être relocalisés, ce ne sont pas ceux-là qui seront pénalisés. Mais, ils vont quitter la région. C’est toute cette perte de masse salariale qui va affecter la région. C’est là, le problème.

    Quand un cataclysme arrive, on se retrousse les manches et on avance. Pour eux, c’est une sorte de cataclysme, mais provoqué celui-là et sans ménagement. Ils ont le droit de se sentir trahis.

    Le nouveau Ministre des Finances a trouvé un trou budgétaire. Cette révélation était écrite dans le ciel…. la phrase traditionnelle. Mais le PQ va en faire un abîme.

  19. A. Arcand dit :

    sososo

    La taxe santé est transférée aux mieux nantis … et il s’agit de 1 G$ et non 1.6G$ …. la hausse des frais scolaires n’a jamais été appliquée, au contraire le conflit nous a coûté plusieurs millions$ …. et avec la fermeture de Gentilly-2 on va économiser $215 000 million$ par année …

    … en effet «ce n’est pas tout le monde qui est débile à temps plein ici …» … ;)

  20. @ mastic

    Le chronieur de gauche aime bien que la majorité l’applaudisse; il ne court ainsi aucun risque de déplaire.

  21. Carole C. dit :

    Pierre-Luc

    C’est sûr que tous les gouvernements qui arrivent ont des surprises en arrivant, tous partis confondus.

    Les anti-péquistes doivent bien admettre que peu importe le parti au pouvoir, PQ, CAQ ou PLQ, le gouvernement doit vivre avec ce déficit caché, mais surtout avec une croissance prévue au budget Bachand, sur laquelle tous les partis se sont basés pour faire leur plate-forme, qui ne sera pas au rendez-vous.

    En tout cas pour le moment, bien que dénonçant ce trou budgétaire, le PQ ne s’en sert pas pour dire qu’il n’atteindra pas les objectifs fixés, il dit vouloir les atteindre tout de même.

  22. Carole C. dit :

    Luc

    Moi je pense qu’il y a énormément de campagnes de peur avec les exodes…

    C’est la classe moyenne qui devrait crisser son camp d’après moi. :-D

  23. A. Arcand dit :

    ginette gazaille

    90% de l’argent pour le déclassement de Gentilly-2 va rester au Québec …. alors que l’argent pour la réfection aurait surtout profité à l’Ontario …. plusieurs entreprises dans la région disent que pour les 10 prochaines années ils ne seront pas affectés …

    Quand à votre «cataclysme» …ce n’est pas celui auquel vous pensez qui est le plus dangereux ,,, ;)

  24. Daniel Pilon dit :

    Les étudiants universitaires qui étaient en grève et que la gauche appuyaient, sont les futurs riches de demain.
    Ces riches que la gauche détestent!

    Ceci étant dit, pourquoi la personne qui fait un salaire de 80000, de 100000 ou de 129000 ne contribuerait pas à la taxe santé?

    Il pourrait payer moins, par exemple 100 ou 125 dollars ou même 50 dollars. Au moins il participerait au développement du système de santé et ne se sentirait pas dépendant d’un petit groupe de la société.

    Par cette politique, qui semble inspirée de QS, le PQ a créé la division.

    En passant, moi j’ai voté pour le PQ, pas pour QS.

  25. Pascal Engel dit :

    A Pierre-Luc Le parti Liberal n »a rien legue au PQ , c’est le PQ qui a decide de tout prendre en main…. …. via les elections.

  26. Marc Pelletier dit :

    @ Carole C,

    Tu dis :  » C’est la classe moyenne qui devrait crisser son camp d’après moi  » !

    Pour quelles raisons ?

    N’est-elle pas bien protégée par le gouvernement en place ?

    Qui plus est, ce n’est pas elle qui prends des risques en créant des emplois !

  27. ginette gazaille dit :

    @ Daniel Pilon

    Pour la taxe-santé. Cela me dit qu’elle est là pour rester. On va peut-être lui trouver un nouveau nom et être appliquée autrement. Notre Ministre des Finances (ex-professeur d’Université) est pris entre l’arbre et l’écorce et ne sait plus à quel saint se vouer. On verra mercredi prochain, le dénouement de l’intrigue. Si ces explications sont aussi claires et limpides que celles de cette semaine sur l’État des Finances, on va être ébloui. Pour un professeur, on pourrait s’attendre à tellement mieux.

  28. ginette gazaille dit :

    @ A. Arcand

    Vous dites que pour le déclassement de Gentilly-2, l’argent va rester au Québec. Comment Hydo-Québec peut mettre un montant sur cette opération, qui va durer cinquante ans. Ils ne sont même pas capable d’aligner un budget sur une année.

    J’ai déjà visité cette Centrale et je ne me suis jamais sentie en danger. Et elle était une police d’assurances dans les cas de bris de nos principaux postes de distribution, car elle pouvait prendre la relève instantanément.

    L’hydro-électricité, c’est parfait, tant qu’il y a de l’eau en quantité dans les différents barrages. Les éoliennes peuvent suppléer en partie, mais l’électricité est au même prix que celle qui serait produite par une Gentilly-2 rénovée.

  29. sososo dit :

    En passant, vous savez pourquoi soudainement les coûts de réfection de gentilly 2 ont exploser…..le lobby vert!

    Suite au désastre de Fukijima au Japon….vous vous souvenez, le Tsunami!

    Bien pour que nos écolos dorment tranquille, faut que gentilly 2 répondre aux normes des  »tsunami »!

    Heu à quand remonte le dernier térrible tsunami à Bécancour?

  30. Huguette dit :

    Moi je crois que quand on défend les gens corrompus c’est qu’on est un peu corrompu sois-même,non?

  31. emile lafreniere dit :

    A Sososo;Vos commentaires sont excellents et vrais.
    En ce qui concerne le déficit supposé par le p.cul,il faut retenir que Raymond Bachand avait bien expliqué qu’au moment ou il a déclaré que le déficit pouvait s’orienter vers le 800 millions,il savait qu’il y aurait des dépenses a comprimer et des budgets non utilisés.,Il restait quand meme 8 mois pour terminer l’année financiere.
    En effet le rythme des dépenses n’est pas nécessairement le bug=dget divisé par 12,donc il y a capacité d’ajustements en cours de route.
    Voila ce que le P.cul ne dit pas.

  32. papajohn dit :

    Moi je crois que quand on défend les gens corrompus c’est qu’on est un peu corrompu sois-même,non?
    quand on défend des gens épais c’est tu parce qu’on est un peu épais sosi-même? j’ai bien l’impression que oui!

  33. Christian dit :

    « Prof d’économie à l’UQAM, M. Marceau ignore peut-être la triste réalité québécoise; les vrais riches ne sont pas ceux auxquels il pense. » MH

    Curieusement, le député Marceau est un salarié, enseignant et syndiqué de l’UQAM. Il n’a aucune expérience de la fiscalité, soit dans un bureau d’avocats fiscalistes ou comptables agrées. Pourquoi est-il aux finances ?…

    « Or, le projet du PQ de taxer les revenus de placement ou les gains en capital (sur la vente d’un chalet, par exemple) aura un effet désastreux sur la retraite de centaines de milliers de personnes. » MH

    Le PQ c’est le parti de la rue, des syndicats, des salariés locataires et des assistés sociaux.

    Regardez, par exemple, la réaction triomphaliste de Martine Desjardins, de la FEUQ, lors de l’annulation de la hausse de 5 $ par semaine pour 2012, des droits de scolarité.

    Ils font vraiment pitié.

    CH

  34. Serge dit :

    « Christian dit : 11 octobre 2012 à 15:52
    Curieusement, le député Marceau est un salarié, enseignant et syndiqué de l’UQAM. Il n’a aucune expérience de la fiscalité, soit dans un bureau d’avocats fiscalistes ou comptables agrées. Pourquoi est-il aux finances ?… »

    Il est aux finances parce qu’il ne sait pas lire et analyser des états financiers.

    Pour vous en convaincre, faites comme moi.
    Abonnez-vous aux communiqués du ministre des finances de l’Ontario, Dwight Duncan. Afin de comparer les mesures qu’il prend pour redresser ses états et résorber son déficit.

    Exemple… Le ministre Duncan a dit aux syndicats des fonctionnaires et dépendants de l’État, qu’il propose de geler leurs salaires et suspendre leur droit de grève, pendant deux ans. Le temps de résorber les déficits inacceptables de l’Ontario, durant ce ralentissement économique. Puis, l’équilibre atteint, il y proposera un mode de ratrappage à l’inflation.

    Vous ne trouverez pas un seul politicien aussi compétent que ça en matière de finances, au Québec.

    SP

Laisser un commentaire

 caractères disponibles