Devin Hester au Temple?

- 19 septembre 2014

À la suite de la démolition complète que les Falcons ont imposé jeudi soir aux Buccaneers, il n’y a que deux choses à retenir. Premièrement, les Buccaneers ont vraiment, mais vraiment de la misère! Deuxièmement, et attardons-nous sur ce point, Devin Hester est maintenant le détenteur du record de tous les temps pour le plus grand nombre de touchés sur des retours avec 20 (en saison régulière, mais 21 en incluant son retour au Super Bowl) La question se pose: Devin Hester a-t-il sa place au Temple de la renommée?

Le débat avait déjà commencé à faire surface il y a quelques années, mais puisque Hester semblait quelque peu ralentir au cours des dernières saisons, on n’en parlait plus. Or, jeudi, il a vécu un grand moment lorsqu’il a retourné un botté de dégagement dans la zone des buts pour ainsi surpasser la marque détenue jusque là par l’illustre Deion Sanders.

La question qui se pose dans son cas est la suivante: Sur quels critères vont se baser les électeurs du Temple? Car dans mon esprit, il n’y a plus aucun doute que Hester doit y être introduit après sa carrière. Mon raisonnement, c’est simplement que si tu es le meilleur de l’histoire dans un élément, tu as ta place dans l’histoire. C’est aussi simple que ça.

Les opposants diront que Hester a été d’abord et avant tout un retourneur de bottés et que le Temple devrait être réservé aux joueurs qui ont un rôle plus large sur le terrain. Sauf que Hester a changé le cours de combien de matchs pour les Bears et maintenant, chez les Falcons?

Cette année, Ray Guy est devenu le tout premier botteur de dégagement à être admis parce qu’on a jugé qu’il a fait évoluer sa position et que d’un point de vue historique, il avait suffisamment laissé sa trace. Si un spécialiste tel Guy a été admis, pourquoi oserait-on fermer les portes à Hester?

Alors dites-moi, qu’en pensez-vous?

En terminant, voici le récapitulatif des 20 retours payants de Hester:

2006

Semaine 1 - Bears vs Packers (touché sur retour de dégagement, 84 verges) Victoire Bears  26-0

Semaine 6 - Bears vs Cardinals (touché sur retour de dégagement, 83 verges) Victoire Bears 24-23

Semaine 10 – Bears vs Giants (touché sur retour de placement raté sur 108 verges) Victoire Bears  38-20

Semaine 13 – Bears vs Vikings (touché sur retour de dégagement, 45 verges) Victoire Bears 23-13

Semaine 14 – Bears vs Rams (touché sur retour de botté d’envoi, 94 verges) et (touché sur retour de botté d’envoi, 96 verges) Victoire Bears 42-27

Super Bowl XLI – Bears vs Colts (touché sur retour de botté d’envoi, 92 verges) Victoire Colts 29-17

2007

Semaine 2 – Bears vs Chiefs (touché sur retour de dégagement, 73 verges) Victoire Bears 20-10

Semaine 4 – Bears vs Lions (touché sur retour de botté d’envoi, 97 verges) Victoire Lions 37-27

Semaine 7 – Bears vs Vikings (touché sur retour de dégagement, 89 verges) Victoire Vikings 34-31

Semaine 12 – Bears vs Broncos (touché sur retour de dégagement, 75 verges) et (touché sur retour de botté d’envoi, 88 verges) Victoire Bears 37-34

Semaine 17 – Bears vs Saints (touché sur retour de dégagement, 64 verges) Victoire Bears 33-25

2010

Semaine 3 – Bears vs Packers (touché sur retour de dégagement, 62 verges) Victoire Bears 20-17

Semaine 6 – Bears vs Seahawks (touché sur retour de dégagement, 89 verges) Victoire Seahawks 23-20

Semaine 15 – Bears vs Vikings (touché sur retour de dégagement, 64 verges) Victoire Bears 40-14

2011

Semaine 4 – Bears vs Panthers (touché sur retour de dégagement, 69 verges) Victoire Bears 34-29

Semaine 6 – Bears vs Vikings (touché sur retour de botté d’envoi, 98 verges) Victoire Bears 39-10

Semaine 10 - Bears vs Lions (touché sur retour de dégagement, 82 verges) Victoire Bears 37-13

2013

Semaine 7 – Bears vs Redskins (touché sur retour de dégagement, 81 verges) Victoire Redskins 45-41

2014

Semaine 3 – Falcons vs Buccaneers (touché sur retour de dégagement, 62 verges) Victoire Falcons 56-14

Peterson: les Vikings n’avaient plus le choix

- 17 septembre 2014

Après un consternant jeu de chaise musicale, les Vikings ont finalement décidé que leur porteur de ballon vedette Adrian Peterson serait à l’écart pour une durée indéterminée.

Petit récapitulatif de l’histoire: Vendredi dernier, on apprenait qu’en mai, Peterson avait «discipliné» (!!!) son fils de quatre ans à grands coups de branches d’arbre, lui infligeant du même coup des blessures sur une bonne partie du corps. Les Vikings avaient alors décidé de le tenir à l’écart du match de dimanche, une gênante défaite de 30-7 face aux Patriots.

Lundi, revirement de situation! Les Vikings annoncent qu’ils vont laisser la justice suivre son cours et que Peterson «mérite de jouer». Il renoue avec l’équipe, mais quelques heures plus tard, une station télé de Houston révèle que Peterson aurait au préalable fait l’objet d’une autre enquête pour avoir «discipliné» un autre de ses fils plus tôt… Son avocat et son agent ont nié.

Dans la nuit de mardi à mercredi, les Vikings ont de nouveau viré leur capot en annonçant que Peterson serait tenu à l’écart indéfiniment, mais qu’il toucherait son salaire, pendant que la justice suit son cours. Qu’est-ce qui a donc fait reculer les Vikings? L’opinion publique? Un peu, mais bien sûr, c’est avant tout l’argent!

Plus tôt cette semaine, un commanditaire important de l’équipe, l’hôtel Radisson, a annoncé la fin de son association avec les Vikings. Une organisation de la NFL, si riche soit-elle, déteste que l’on pige dans son compte bancaire, voilà tout! Elle savait pertinemment que d’autres partenaires financiers auraient suivi. Au cours des derniers jours, des commanditaires majeurs ont aussi menacé la NFL de quitter le navire si elle continuait de perdre la face. Il y a fort à parier que la famille Wilf, propriétaire des Vikings, a reçu un appel de courtoisie d’un gros bonnet du circuit…

Bref, encore une fois, les Vikings ont agi, mais lorsque la pression devenait insoutenable et que des dollars s’envolaient. Soudainement, Peterson est devenu moins vendeur! Dans les années passées, les joueurs vedettes ont toujours eu des passe-droits lorsqu’ils se mettaient les pieds dans les plats. La crise qui touche l’image de la NFL depuis la célèbre vidéo de Ray Rice a changé la donne. Les cas problèmes de violence, que ce soit envers des femmes ou enfants, semblent enfin considérés avec sérieux.

Comment qualifiez-vous l’attitude des Vikings dans le dossier? Est-ce que Peterson mérite de jouer ou non?

Les faits saillants de la semaine 2

- 16 septembre 2014

Un autre week-end ponctué de surprises qui a donné droit à son lot de rebondissements dans la NFL! On en avait besoin, après une semaine atroce hors du terrain avec les dossiers Ray Rice et Adrian Peterson. Pour demeurer un peu dans le volet football, voici mes faits saillants de la deuxième semaine d’activités.

1. Quel bon match du lundi soir! Les Colts avaient les Eagles dans les câbles, mais ils n’ont pas su clouer le dernier clou. Il faut dire aussi que les arbitres ont effectué deux appels douteux au quatrième quart, dont un sur l’interception d’Andrew Luck lorsque le receveur TY Hilton a été rabattu au sol. Au final, les Colts ne peuvent cependant expliquer la défaite de cette façon uniquement. Ils ont manqué cruellement d’appliquer la pression sur Nick Foles, qui les a dépecés à l’aide du dynamique Darren Sproles.

2. Les 49ers en ont échappé toute une dimanche soir! La défensive a eu beau limiter les Bears à 216 verges et 33% de réussite sur les troisièmes essais, mais elle n’a pu tout faire. On pardonnera à Colin Kaepernick l’interception de Chris Conte (qui a réalisé un vol), mais pas les deux autres au quatrième quart.

3. De grâce, que personne ne tombe dans la face des Seahawks pour une défaite! Sauf qu’une statistique a capté mon attention après le revers à San Diego. Depuis le début de sa carrière, Russell Wilson montre un dossier de 16-1 à la maison et de 9-8 à l’étranger…

4. À quel moment Johnny Manziel sera lancé dans la mêlée pour les Browns? À regarder Brian Hoyer aller, ça ne semble pas pour tout de suite. Bien sûr, tout peut changer du tout au tout rapidement et je ne prétends pas que Hoyer est Tom Brady. Sauf que le jeune a du cran et il mène l’équipe à merveille, malgré toute la pression que l’arrivée de Manziel a amené. Jusqu’ici (c’est le mot clé), il gère la situation avec un calme remarquable.

5. L’un des clubs impressionnants en ce début de saison à mes yeux? Les Bengals de Cincinnati. Je croyais sérieusement que le départ du très respecté coordonnateur défensif Mike Zimmer vers le Minnesota allait amener une inévitable période d’ajustement. Or, la défensive des Bengals n’a concédé que 26 points en deux matchs. L’attaque des Falcons, qui avait explosé les Saints il y a une semaine, a été muselée.

6. Les Redskins sont-ils si malchanceux que RG3 soit tombé au combat? Les prochaines semaines nous le diront. Kirk Cousins a très bien joué, mais n’oublions surtout pas qu’il affrontait les Jaguars… Il semble toutefois mieux répondre au système de Jay Gruden, mais nous n’avons eu droit qu’à un bref aperçu. Souhaitons à RG3 un prompt rétablissement. Si ce n’est pas à Washington, que sa carrière soit relancée ailleurs.

7. Je l’admets, je suis surpris de la très respectable tenue de la défensive des Cowboys, que je voyais parmi les pires de la ligue. Elle loge actuellement au 12e rang (316 verges/match). En attaque, chaque fois que DeMarco Murray prend le gros du travail, Tony Romo se montre plus en contrôle.

8. Qui aurait imaginé les Texans à 2-0? J’ai toujours dit que les fondations défensives étaient bien en place, mais ce que je n’imaginais pas, c’est la qualité du jeu de Ryan Fitzpatrick. Au risque de me répéter, la saison est jeune…

9. Dommage d’avoir vu autant de joueurs de blesser. C’est une véritable hécatombe. Les porteurs de ballon ont été particulièrement touchés (Knowshon Moreno, Jamaal Charles, Mark Ingram, Ryan Mathews), tout comme des receveurs de renom (AJ Green, DeSean Jackson) et des joueurs défensifs solides (Charles Tillman, Eric Berry, Gerald McCoy…)

10. Autre semaine ardue sur le plan des prédictions pour votre humble chroniqueur. La NFL est imprévisible. Un autre 8 en 16 à ma fiche. On va travailler là-dessus! ;-)

 

Prédictions pour la semaine 2

- 13 septembre 2014

Ce ne fut pas un bon départ pour moi à la semaine 1 avec un piètre résultat de 8 en 16. Voici mes prédictions pour la semaine 2. Je vous invite à vous prononcer aussi. Bon week-end!

SEMAINE 2

JEUDI

HEURE            ÉQUIPES            MON CHOIX

20 h 30            Pittsburgh à Baltimore            STEELERS

DIMANCHE

HEURES            ÉQUIPES            MES CHOIX

13 h            Miami à Buffalo            BILLS

13 h            Jacksonville à Washington            REDSKINS

13 h            Dallas au Tennessee                        COWBOYS

13 h            Arizona à NY Giants            CARDINALS

13 h            Nouvelle-Angleterre au Minnesota            PATRIOTS

13 h            Nouvelle-Orléans à Cleveland            SAINTS

13 h            Atlanta à Cincinnati            BENGALS

13 h            Detroit en Caroline            LIONS

16 h 05            St-Louis à Tampa Bay            BUCCANEERS

16 h 05            Seattle à San Diego            SEAHAWKS

16 h 25            Houston à Oakland            RAIDERS

16 h 25            NY Jets à Green Bay            PACKERS

16 h 25            Kansas City à Denver            BRONCOS

20 h 30            Chicago à San Francisco            49ERS

LUNDI

HEURE            ÉQUIPES            MES CHOIX

20 h 30            Philadelphie à Indianapolis                        COLTS

RÉSULTATS

PRÉDICTIONS DE LA SEMAINE DERNIÈRE            8 en 16 (50%)

Les faits saillants de la semaine 1

- 9 septembre 2014

La première semaine d’activités dans la NFL est derrière nous. Pour reprendre les habitudes de la saison dernière, voici 10 faits saillants de cette première semaine.

1. La saison est très jeune, mais les Seahawks ont clairement repris leur place au sommet avec une performance dominante dans toutes les facettes du jeu. Ce qui m’a le plus impressionné? Percy Harvin qui impose le respect total en défensive parce qu’il est aligné partout sur le terrain. Ça ouvre bien des portes…

2. Les Bills qui s’en vont battre les Bears à Chicago, notamment grâce au sang-froid d’EJ Manuel en fin de rencontre. Il a encore des croûtes à manger, mais quelle victoire étonnante contre les Bears qui, précisons-le, souffraient de plusieurs blessures à l’attaque (Roberto Garza, Matt Slauson, Alshon Jeffery).

3. Les Dolphins ont triomphé des Patriots et doivent un gros merci à leur défensive qui a été solide en deuxième demie en ne cédant pas le moindre point. Et ce, même si trois secondeurs manquaient à l’appel. Faut le faire!

4. Les Eagles semblent bien seuls dans leur division. Les Cowboys ont offert une prestation abyssale à tous les niveaux. Les Giants semblent complètement perdus et Eli Manning a poursuivi dans sa vague de revirements. Quant aux Redskins, Robert Griffin III semble bel et bien avoir perdu son explosion. Attendons, mais…

5. Chapeau à Derek Anderson, le quart-arrière qui est venu en relève à Cam Newton et qui a tenu le fort avec brio pour les Panthers. Le vétéran n’avait pas amorcé un match depuis 2010. Quant aux adversaires, les Buccaneers, l’effort n’a franchement pas été impressionnant.

6. À Cleveland, l’ère Johnny Manziel débutera inévitablement tôt ou tard, mais le jeu du quart-arrière Brian Hoyer en deuxième demie face aux Steelers a semblé inspirer les joueurs, qui ont été nombreux à le louanger après la rencontre. Johnny devra visiblement se montrer patient. L’équipe semble clairement derrière Hoyer.

7. Quelle performance de Matt Ryan avec une marque personnelle de 448 verges! Le retour en santé de Julio Jones semble lui faire le plus grand bien, ainsi qu’à Roddy White. Est-ce que la saison 2013 n’était qu’une simple aberration?

8. Les Colts ont repris leurs mauvaises habitudes de démarrer le match en retard. Andrew Luck mène ensuite de furieuses tentatives de remontées, mais quand ce club se domptera-t-il? Soulignons que le secondeur extérieur Robert Mathis (19,5 sacs la saison dernière), s’est déchiré le tendon d’Achille à l’entraînement. Sa saison étant terminée, c’est une perte gigantesque.

9. On attendra un peu avant de couronner les 49ers parce qu’ils ont affronté des Cowboys particulièrement mauvais, mais le tandem de porteurs formé de Frank Gore et de la recrue Carlos Hyde promet des étincelles. La relève de Gore semble assurée.

10. Dur départ du point de vue des prédictions. Quelques surprises (Buffalo, Miami, Atlanta, Tennessee) m’ont mené vers un très modeste 8 en 16 pour cette première semaine. Inacceptable! ;-)