Place à la saison… du repêchage!

- 24 février 2012

Mais non, la saison de football n’est pas terminée! En fait, elle connaît plutôt une deuxième vie avec la tenue prochaine du repêchage de la NFL qui de plus en plus, soulève les passions des amateurs.

Du 26 au 28 avril, c’est une saison en soi qui prendra l’affiche puisque les plus mordus tiennent mordicus à savoir qui viendront améliorer leur équipe préférée par la voie du repêchage. Mais l’événement comme tel dure beaucoup plus que trois jours. Déjà, au moment de rédiger ces lignes, le «Combine» fait fureur à Indianapolis. Ce n’est pas le Super Bowl, j’en conviens, mais c’est là que se retrouvent les têtes dirigeantes et les recruteurs des 32 clubs pour scruter à la loupe les jeunes espoirs sur qui ils s’apprêtent à jeter leur dévolu.

Des tests d’intelligence et des entrevues sont menés pour en savoir un peu plus sur la personnalité des athlètes collégiaux qui vont bientôt garnir de plus belle les rangs de la NFL. Leur force, leur vitesse, leur agilité et combien d’autres dispositions athlétiques sont en ce moment évaluées au peigne fin. Ainsi, les médias attitrés à la couverture de la NFL qui crient famine depuis le 6 février ont de quoi s’exciter jusqu’au repêchage en question.

Des tonnes d’analyses et de commentaires sur les joueurs seront produits. Plusieurs iront de leur repêchage virtuel (mock draft) avant la tenue du véritable repêchage, histoire de deviner qui sera repêché par telle et telle équipe. Je vous promets d’ailleurs cet exercice dans les pages du Journal d’ici le repêchage. Mais on pourra en parler sur ce blogue d’ici là si le sujet vous passionne.

Après le repêchage, d’autres analyses encore seront produites. Des notes de bulletin seront attribuées aux équipes qui, selon les experts, ont le mieux fait leur travail. Bref, vous voyez le portrait: le repêchage de la NFL, c’est devenu une véritable industrie.

Comme à chaque année, nous sommes dans la période où le mystère place. On se doute bien que les Colts repêcheront le quart-arrière Andrew Luck, jeune prodige de Stanford. Mais se départiront-ils de Peyton Manning? Si oui, qui sera preneur?

Avec le deuxième choix, les Rams ont l’énorme bout du bâton cette année. Bien nantis au poste de quart avec Sam Bradford qui devrait rebondir d’une saison difficile, ils pourront recevoir la lune de plusieurs équipes qui salivent à l’idée de repêcher au deuxième rang Robert Griffin III, de Baylor. Les qualités athlétiques du jeune homme et bien sûr son bras, vaudront leur pesant d’or

Le Vikings opteront-ils pour le réputé bloqueur Matt Kalil, de USC, qui redresserait à lui seul une bonne partie de leur ligne offensive poreuse? Ou opteront-ils plutôt pour le receveur Justin Blackmon, d’Oklahoma State? Certains le voient comme le plus dominant receveur au repêchage depuis Calvin Johnson…

Assez parlé pour le moment, à vous de jouer! Ce ne sont là que quelques prospects bien connus, mais il y a beaucoup plus à discuter. Quels sont vos coups de coeur? Portez-vous une attention particulière au repêchage?

Abonnez-vous à cet article

Laisser un commentaire

 caractères disponibles