Randy Moss à San Francisco

- 12 mars 2012

Et bien! Ça n’aura pas pris de temps! À peine Randy Moss a-t-il prononcé son voeu de revenir dans la NFL qu’une équipe l’attendait avec un contrat: les 49ers de San Francisco.

L’énigmatique receveur a connu l’une des plus sensationnelles carrière à sa position. Il a d’abord fait vibrer les amateurs des Vikings avant de les pousser à bouté Échangé aux Raiders, il a fait patate comme le reste de l’équipe. Puis, sa carrière a connu un second souffle, et tout un à part de ça, avec les Patriots. En 2010, il s’est toutefois mis à dos Bill Belichick, qui l’a renvoyé à ses anciennes amours, au Minnesota. Il n’y est resté que quatre matchs avant d’être à nouveau mis dehors, pour être mis sous contrat par les Titans, qui l’ont relégué au banc. Fin de la carrière!

En tout cas, c’est ce qu’il laissait croire, mais lorsqu’il a célébré ses 35 ans plus tôt cet hiver, il a émis le souhait de revenir. Selon son agent, plusieurs équipes auraient immédiatement montré de l’intérêt. Il était permis d’en douter, mais un récent essai avec les Saints de la Nouvelle-Orléans a jeté du sérieux dans l’affaire. Puis, hier, les 49ers l’ont observé à leur tour. Et pas n’importe quel Niner, mais le Niner en chef lui-même, Jim Harbaugh.

En effet, comme Alex Smith n’est toujours pas sous contrat avec l’équipe (ça ne saurait tarder), c’est le coach, un ancien quart-arrière qui a notamment oeuvré pour les Bears et les Colts, qui lui aurait lancé le ballon. Visiblement, il a été suffisamment convaincu par les capacités physiques de Moss pour lui offrir un contrat d’un an.

Les Niners, à vrai dire, n’ont pas grand-chose à perdre. Le prix à payer n’était sans doute pas élevé et Moss devait commander un contrat assorti de bonis de performances. On ne se cachera pas qu’il en a perdu, mais je demeure convaincu qu’il peut encore étirer le terrain pour saisir quelques bombes, une dimension qui manquait à l’attaque durant la surprenante saison à San Francisco. Je ne dis pas qu’il va sauver l’équipe, surtout pas, mais simplement que son acquisition n’a certainement pas coûté cher et n’a pas bouleversé les rangs.

Il ne sera assurément plus le numéro un qu’il a longtemps été, il ne captera pas 60 passes, mais à mon avis, il demeure dangereux, ne serait-ce parce que les rivaux n’ont d’autre choix que de respecter sa vitesse, même si elle a diminué un peu avec les années. La rumeur émanant de son essai avec les Saints laissait déjà entendre qu’il est apparu en excellente condition physique. Quant au sal caractère de Moss et à son attitude parfois détachée, Harbaugh ne se laissera assurément pas piler sur les pieds. Soyez assurés qu’au premier problème, Moss repartira avec son baluchon sur le dos.

Vous pensez quoi de cette mise sous contrat? Erreur ou bon coup des 49ers? Terrell Owens sera-t-il le prochain avec une autre équipe?

Abonnez-vous à cet article

Laisser un commentaire

 caractères disponibles