Toute une hécatombe!

- 12 novembre 2012

Le plus récent week-end dans la NFL aura été extrêmement pénible pour les quarts-arrières. Après les commotions cérébrales subies par Michael Vick et Alex Smith en fin d’après-midi, le même scénario s’est répété lors du match du dimanche soir, quand Jay Cutler est à son tour tombé au combat face aux Texans.

Les Bears ont tant bien que mal lutté, mais ont finalement plié l’échine par 13 à 6 au terme d’une soirée très pluvieuse et venteuse, à Chicago. C’est donc dire que la tâche des quarts, déjà compliquée par la température, est devenue quasiment insoutenable.

Cutler a été frappé solidement à la tête par le secondeur Tim Dobbins. Sur les médias sociaux, plusieurs débattaient à savoir si le coup était vicieux ou non. Disons que c’était limite et que les Bears peuvent se croiser les doigts. Ils ont vu l’an dernier à quel point leur équipe n’était plus l’ombre de ce qu’elle était quand Cutler avait raté les dernières semaines de l’année. Cette saison, Jason Campbell représente une valeur ajoutée par rapport à Caleb Hanie au poste de réserviste, mais quand même… En remplacement de Cutler, il a justement démontré qu’il ne serait jamais plus qu’un bon réserviste.

Les deux équipes ont été absolument menottées, ne récoltant que 215 (Houston) et 243 verges (Chicago). Maîtres dans l’art de générer des revirements, les Bears en ont ajouté deux sur des interceptions de Tim Jennings, ses sixième et septième de la saison, mais se sont fait prendre à leur propre jeu par les Texans, qui ont répliqué avec quatre revirements.

Personnellement, j’ai été impressionné par l’effort des Texans, sur la route. Ils demeurent la seule équipe à ce jour qui n’a toujours pas alloué un touché au sol. La défensive est parvenue à maintenir les Bears sous la barre des 10 points, ce qui n’est arrivé qu’une seule fois en deux ans, face aux Chiefs, à la semaine 13 l’an dernier. D’ailleurs, il s’agissait de la quatrième victoire de suite des Texans sur la route, la plus longue séquence du genre dans leur jeune histoire.

Avec un dossier de 8-1, ils sont toujours au sommet dans l’AFC. Dans la NFC, les choses se corsent. Les Bears sont à 7-2, dans un peloton de tête très serré qui comporte les Falcons (8-1), les Vikings (6-4), les Giants (6-4), les Packers (6-3), les Seahawks (6-4) et les 49ers (6-2-1). Tout peut encore bouger.

Abonnez-vous à cet article

3 commentaires

  1. Erick dit :

    Tous non pas la même ligne offensive que les Broncos. Jamais vu un quart avoir autant de temps dans l’pocket que Manning cette saison. Sérieusement je m’attend à le voir faire du hoola-hoop avec un cerceau avant de faire sa passe la semaine prochaine contre San-Diego.

    Sinon quelle prestation de MR MILLER! Honnetement Stephane, tu es impressionné par la performance cette saison de Von Miller? Jeune et deja dans les meilleurs de sa position.

    Sinon j’aurais aimé voir les Rams gagné…une nulle c’est tellement decevant dans la NFL. Et que dire des Bills…ayoye, une defaite qui ferme les livres à Buffalo. Dommage.

  2. Stéphane Cadorette dit :

    Von Miller est assurément impressionnant et la défensive des Broncos fait justement sa large part dernièrement dans les succès des Broncos après un lent début de saison.

  3. Erick dit :

    Oui la défense est puissante à Denver, et que dire du retour la semaine prochaine de D.J Williams!! Ca va juste donner un autre coup de pouce pour se rendre au Superbowl.;-)

Laisser un commentaire

 caractères disponibles