Une facile pour les Colts

- 8 novembre 2012

Andrew Luck compte déjà six victoires et l’histoire à succès aussi fascinante qu’imprévisible des Colts se poursuit de plus belle. Il faut dire que les Jaguars ne leur ont certainement pas causé trop de maux de tête dans le match du jeudi soir.

Les Colts rasés en l’honneur de leur entraîneur-chef Chuck Pagano, qui entreprend ses deuxièmes traitements de chimiothérapie pour combattre la leucémie, l’ont aisément emporté par 27 à 10, à Jacksonville.

En fait, Luck n’a même pas eu à jouer un grand match. Il a été précis sur la majorité de ses passes (18 en 26), mais il a lancé une interception et échappé le ballon sur un sack. Une autre interception en début de match a été annulée en raison d’un casque à casque. Parenthèse à ce sujet : l’arbitre n’a fait qu’appliquer le règlement, mais ça devient décourageant pour les défensives de ne plus pouvoir jouer au football…

Bref, Luck a disputé un match correct, sans plus, et les Colts ne sont même pas passés proche de perdre! Ça veut tout dire sur la qualité de leurs adversaires. Mais l’important pour Luck était de l’emporter, sur la route, à heure de grande écoute. Mission accomplie!

Les Jaguars ne sont pas mauvais, ils sont horribles. Les receveurs ne réalisent pas les gros jeux. Le quart Blaine Gabbert est souvent blâmé, mais l’attaque n’est aucunement créative et produit peu. Si les Colts n’ont converti que deux situations de troisièmes essais en huit tentatives, les Jags ont fait pire avec un en neuf. Atroces sur toute la ligne, les Jags.

Le quart substitut Chad Henne a donné un petit boost à l’offensive en fin de rencontre, mais c’est souvent le cas pour le quart-arrière qui s’amène dans une cause désespérée. Ne criez pas trop vite pour qu’il prenne les commandes, fans des Jaguars!

Chez les Colts, plusieurs signes sont encourageants au-delà de la fiche inespérée de l’équipe (6-3). D’abord, il y a bien sûr le jeu inspiré de Luck, qui a mis peu de temps à devenir le jeune leader de cette équipe. Il est aussi entouré d’autres jeunes joueurs capables de réaliser de gros jeux avec leur vitesse, les Donnie Avery, TY Hilton et Dwayne Allen, pour ne nommer que ceux-là. La ligne offensive joue relativement bien.

Surtout, il y a le vétéran Reggie Wayne, qui a encore capté huit passes. Il se donne aussi lors des blocs sur les jeux au sol. Je faisais partie de ceux qui étaient surpris lorsque les Colts ont choisi de retenir ses services durant la saison morte malgré la purge généralisée de vétérans, mais les Colts devaient très bien savoir ce qu’ils faisaient. Il est définitivement le repère de Luck partout sur le terrain.

Mention honorable à la défensive, qui a créé trois revirements, dont deux interceptions de Darius Butler.

Le comte de fées des Colts se poursuit… mais pourrait prendre toute une débarque dimanche prochain, en Nouvelle-Angleterre!

Abonnez-vous à cet article

Laisser un commentaire

 caractères disponibles