Victoire coûteuse des Steelers

- 13 novembre 2012

Il y a de ces victoires dans la NFL qui ne font pas tant de bien que ça… Parlez-en aux Steelers, qui pourraient devoir se passer de leur as quart-arrière Ben Roethlisberger durant quelques semaines, selon les évaluations préliminaires.

Après leur victoire enregistrée à l’arrachée par 13-10 en prolongation face aux misérables Chiefs dans le match du lundi soir, les Steelers sont dans le pétrin. Roethlisberger a été frappé au troisième quart et a dû quitter le match en raison d’une blessure à l’épaule. Plus de détails devraient être disponibles aujourd’hui, mais après le match, les médias attitrés à la couverture de la rencontre parlaient d’une absence d’au moins quelques semaines.

Rebonjour Byron Leftwich, donc! Le routier qui n’avait pas lancé une passe depuis le dernier match de la saison 2010 ne s’est pas trop mal tiré d’affaire, mais les Steelers auront besoin de performances inspirées de sa part si leur quart-arrière partant doit effectivement s’absenter. Au menu lors de deux des trois prochaines semaines, l’ennemi juré des dernières saisons, les Ravens de Baltimore, pour des duels qui vont visiblement décider du champion de la division Nord. Les Ravens montrent une fiche de 7-2, contre 6-3 pour les Steelers.

La perte de Big Ben pourrait faire très mal aux Steelers, même si leur défensive, comme elle l’a de nouveau prouvé lundi soir, peut très bien faire le boulot. On risque donc de revoir les Steelers à l’ancienne, qui misaient énormément sur la course et les gros jeux défensifs, pour se maintenir à flot. Ce sera la seule recette gagnante sans Roethlisberger.

Un petit mot en terminant sur les Chiefs, qui n’ont certainement pas à rougir de leur prestation en défensive. Sauf que, comme toujours, l’attaque a été moribonde à l’exception du porteur Jamaal Charles. Une interception de Matt Cassel en surtemps a mis fin au débat et à 1-8, la meilleure chose qui puisse arriver aux Chiefs, même s’ils ne prétendront jamais cela ouvertement, est de continuer de perdre pour être mieux positionnés au repêchage. Parlez-en aux Colts, pour qui la saison de misère l’an dernier semble déjà à des années lumière…

Abonnez-vous à cet article

Laisser un commentaire

 caractères disponibles